Si ils avaient mis autant d’efforts pour étudier que pour tricher!

À deux heures du matin, un étudiant a grimpé dans le plafond pour ramper dans les conduits d’aération afin d’entrer dans le bureau de son professeur pour y voler une copie de l’examen. Son complice l’attendait à l’extérieur. Ils devaient être désespérés! Malheureusement pour eux, le professeur était dans son bureau et ils se sont faits prendre. Maintenant, ils ont beaucoup plus d’ennuis qu’un échec à un examen…

J’aime bien la façon dont Ruth Sherlock termine son article (The Telegraph News, 5 mai 2017):  “It also underscores how late our faculty work”.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s