Le blogue de Martine Peters

Quelques idées qui me viennent…

Ce que je ne manquerai pas de la Chine : les moments où j’ai eu l’air d’une folle 20 juillet 2012

Filed under: Chine,langue — Martine Peters @ 11:25

Bon, j’ai raconté à plusieurs reprises comment j’ai appris énormément sur ce que c’est être un apprenant d’une langue étrangère cette année. Mais, maintenant, j’en ai assez de rire et de faire rire de moi. Je suis prête à rentrer dans un pays où je comprends ce que j’entends, ce que je lis en plus d’être capable de répondre de façon intelligente, sans gestes!

Dernière anecdote :

Je me rends chez le coiffeur pour me faire belle pour mon retour au Canada. Je suis fière de moi, j’ai imprimé tout un vocabulaire, des phrases traduites pour expliquer ce que je veux. Impossible de me faire comprendre. Je prends donc le téléphone pour éviter de prendre l’avion en rouquine ou encore chauve et je téléphone à mon fidèle Monsieur Pu pour qu’il explique aux cinq coiffeurs qui m’entourent ce que je veux. Premier problème réglé.

Plus tard dans l’avant-midi (c’est long se faire belle!), je me retrouve avec une chevelure qui ne me plait vraiment pas! J’ai les cheveux couleur universelle ici: « China Black »! Je ressemble à la fée Carabosse!

Encore une fois, impossible de communiquer mon désaccord avec les résultats. Cette fois-ci, Pu ne répond pas! Au secours, Gracie (notre professeure de chinois)! Impossible de la rejoindre. À l’aide Sophia (la conjointe du doyen)! Une autre qui n’y est pas! Je panique. Je gesticule, je mime, rien n’y fait. Heureusement, Sophia rappelle! Le malentendu est réglé, le processus pour me faire belle prend beaucoup de temps, le tout n’est pas terminé, les autres étapes règleront le problème. Je respire de nouveau!

Pour me rendre le sourire, un joli jeune coiffeur m’offre un fruit que je ne connais pas (après m’avoir déjà offert une bouteille d’eau, du thé et son premier-né!). Ça ressemble à une grosse poire jaune. Évidemment, impossible de lui demander ce que c’est, comment le manger ce fruit. Je prends donc une bouchée. Pas capable de croquer le fruit! Par contre, pour dérider les Chinois, c’est réussi. Le jeune coiffeur reprend le fruit et le coupe en morceaux pour moi. C’est un cantaloup jaune, très juteux. Bien entendu, la pelure ne se mange pas!

Je ne manquerai pas les innombrables occasions cette année où j’ai eu l’air d’une folle…

Quant à ma coiffure, vous devez attendre de me voir au Canada pour voir de quoi j’ai l’air…

Advertisements
 

4 Responses to “Ce que je ne manquerai pas de la Chine : les moments où j’ai eu l’air d’une folle”

  1. Andrée Says:

    Trop drôle! On a très TRÈS hâte de te voir Fée Carabosse!

  2. Anonyme Says:

    Trop drole!!! A bientot, Fee Carabosse….

  3. Julie Says:

    Et celles qui ne te verront pas, ne peut-on pas avoir une photo? 😉

  4. Anonyme Says:

    Dans mon prochain billet… 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s