Le blogue de Martine Peters

Quelques idées qui me viennent…

Je ne crois plus au père Noël! 13 janvier 2012

Filed under: Vietnam,Voyage — Martine Peters @ 00:21

Quand j’étais petite, je croyais au père Noël, comme tous les enfants. Quelle déception lorsque j’ai appris qu’il n’existait pas! Cette semaine, j’ai vécu une expérience semblable, une nouvelle fois – la fin de mes illusions. Cela s’est passé à Ho Chi Minh quand je suis allée voir, avec Roy, un spectacle de marionnettes. Pas n’importe quel spectacle, un spectacle de marionnettes sur l’eau. C’est une grande tradition au Vietnam et mon guide touristique ainsi que de nombreux commentaires sur Trip Advisor recommandaient l’activité. J’avoue que j’étais un peu sceptique, mais Chouchou y tenait…

Pendant tout le spectacle, je me suis demandé comment les marionnettes bougeaient! J’ai formulé plusieurs hypothèses… Les manipulateurs étaient sous l’eau? Les marionnettes fonctionnaient sur un système de poulies? Les marionnettes étaient sur des bâtons sous l’eau? Regardez la vidéo, pouvez-vous deviner?

Bref, pendant tout le spectacle, je n’ai pas percé le secret! C’était magique, comme le père Noël! Ce n’est qu’à la fin que le mystère a été élucidé…

Aujourd’hui, à Hanoi, nous décidons de voir un autre spectacle de marionnettes sur l’eau offert à l’opéra d’Hanoi. Nous avons tellement été charmés par le spectacle de Ho Chi Minh et le gérant de notre hôtel nous dit celui de Hanoi est bien meilleur.

Quelle déception! Pour plusieurs raisons…

1-    Le manque de professionnalisme des musiciens, deux musiciennes ont parlé entre elles pendant tout le spectacle.

2-    Les marionnettes ainsi que les décors étaient abimés.

3-    Le manque de synchronisation entre les marionnettes était évident, et ce à plusieurs reprises, tellement que lors d’un numéro, deux parasols ont frappé les marionnettes qu’ils devaient protéger du soleil!

Mais la raison principale, c’était le manque de mystère! La féérie n’y était plus. En effet, il était possible de voir comment les marionnettes se déplaçaient, les hommes derrière les paravents faisaient trop de bruit et il était possible à certains moments de les voir. C’était comme faire semblant de ne croire au père Noël, aucune satisfaction!

Si je fais un parallèle avec l’enseignement, tellement difficile pour un enseignant de fasciner ses élèves, de garder le mystère de l’apprentissage, d’amener ses élèves à vouloir continuer de regarder le spectacle même s’ils connaissent comment ça fonctionne…

Advertisements
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s