Une leçon… ou deux!

Ce matin, après avoir fait un peu (trop peu) de correction, Chouchou m’entraine au zoo de Ho Chi Minh. Après avoir acheté nos billets, nous essayons de nous orienter à l’entrée puisqu’il n’y a aucune carte du zoo, ni en vietnamien, ni en anglais. Une toute petite madame (Chouchou pense que c’est un homme) nous accoste et déclare avec importance, les girafes sont de ce côté, dans un anglais abominable! Nous suivons, sans trop savoir pourquoi! Dès le premier pas dans la direction indiquée, nous venons, sans en avoir l’intention, d’embaucher une/un guide… Car elle/il ne nous lâchera pas de l’avant-midi. Elle/il se nomme Tho et connaît le nom de tous les animaux en anglais, en plus d’être capable de dire si c’est un mâle ou une femelle ou encore un bébé.

Notre charmant(e) guide veut absolument que nous apprenions le vietnamien. Nous devons donc répéter le nom de tous les animaux du zoo, en vietnamien. Tho nous récompense de grands sourires pour notre prononciation. Chouchou et moi avons déjà plus de succès avec nos leçons de vietnamien que de mandarin!!!  Tho nous adopte et nous devenons, du coup, mama et papa! « Mama, look monkey » « Papa look big elephant ».  Notre guide nous a même interdit d’acheter des carottes pour les éléphants, nous disant que c’était très dispendieux… Très gentil de sa part, quoique en contradiction avec la suite de l’histoire !

Faut dire que je n’ai pas pu résister la maman gorille qui semblait affamée ! Elle s’est méritée des mangues pour sa pose! Un gros 20 sous canadiens! J’ai regretté de ne pas avoir nourri les éléphants…

Ce n’est qu’à la fin de notre visite que nous recevons notre deuxième leçon de la journée. Oui, nous ne sommes pas naïfs à ce point pour penser que Tho nous donnait une visite guidée pour nos beaux yeux, mais nous étions vraiment nigauds de penser que cela se terminerait bien… L’argent vietnamien n’est pas facile à gérer : 1 dollar est l’équivalent de 20 000 dongs. Pour une visite de deux heures, notre charmant(e) guide voulait se faire payer « ten one hundred thousand », donc 50.00 $ CAD dans un pays où une chambre d’hôtel coûte 20 $, un repas 5 $ et une balade organisée à l’extérieur de la ville pour une demi-journée 40 $. Bref, ça s’est mal terminé avec Tho qui a reçu 10.00 $ pour ses efforts et qui est parti(e) déçu(e) quoique je pense qu’au fond, elle/il était satisfait(e)…

Leçon apprise : toujours demander le prix avant d’accepter de l’aide au Vietnam!

Publicités

Une réflexion sur “Une leçon… ou deux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s