Ëtre ou ne pas être Madame Pu

Grande discussion philosophique avec des collègues (masculins et féminines) cette semaine sur les raisons pour lesquelles les étrangers en Chine semblent tous trouver des compagnes de vie chinoises, alors que ce n’est pas le cas du tout pour les étrangères.

Les raisons évoquées :

  • Les hommes ne peuvent pas vivre seuls
  • Il n’y a pas suffisamment de femmes étrangères (quoique l’argument ne tient pas puisqu’il n’y a pas plus d’hommes étrangers).
  • Les femmes étrangères ont des caractères trop dominants ce qui ne plait pas aux hommes chinois

Mais la raison qui semblait davantage tenir le chemin pour tous : les femmes chinoises sont dociles et servent leur homme…

Ma conclusion: ce sont des Madames Pu!  Cette femme adorable traite son mari aux petits oignons ainsi que Roy et moi quand nous sommes avec elle.  À chaque fois que je passe du temps avec cette femme, j’admire son dévouement à sa famille (elle sert sa fille unique autant que son mari). Mais ce que j’admire encore plus est sa volonté de vouloir servir. Ce qu’elle veut ne semble jamais important pour elle. Quelle bonté, quelle générosité!

Moi, pas capable! Je l’avoue autant je l’admire, autant je voudrais qu’elle s’affirme, qu’elle prenne sa place. Elle est une femme intelligente (elle a travaillé comme comptable dans une grande entreprise pendant presque 30 ans) et pourtant, elle semble vivre pour servir. C’est d’ailleurs ce que je perçois comme le rôle des femmes de sa génération. Ces femmes qui prennent leur retraite commencent une deuxième carrière : s’occuper des enfants et de la maison de leur enfant*. C’est la coutume ici. Plusieurs collègues à l’université m’ont dit que leur mère garde leur enfant (parfois jusqu’à trois mois chez grand-maman sans voir Papa et maman) et font tous les repas. C’est admirable, mais à quel coût pour la grand-maman qui devrait être à la retraite?

Oui, oui, je sais, différences culturelles… Cette semaine, je n’arrive pas à prendre ma résolution cette semaine : être un peu plus comme Madame Pu ou amener Madame Pu à  s’affirmer…

* Grand-père aussi aide à la garde des enfants.

Publicités

10 réflexions sur “Ëtre ou ne pas être Madame Pu

  1. Arrête de te tourmenter… tu ne seras jamais une Madame Pu, tu ne veux pas passer ta vie à servir les autres, mais tu es une fille, une soeur, une mère, une épouse et une enseignante extrêmement généreuse, qui se donne sans compter.

  2. Je comprend tout à fait ton désir d’amener Mme Pu à s’affirmer. C’est bien beau toute cette servitude et soumission mais bon ça manque parfois de personalité, a en bailler….

    Difficile peut-être à cause de la langue mais en lui posant des questions ouvertes sur elle-même, tu y arriveras peut-être! Aussi, tu dois être son miroir, pleine d’attentions pour qu’elle soit en compétition avec toi. Quel beau défi! Bonne chance, et patience!

    • Dom, hier, j’ai enseigné à Madame Pu comment dire chaud et froid en français (j’ai évidemment appris l’équivalent en mandarin). Je ne pense pas que nous aurons des conversations comme tu le suggères avant bien longtemps!

  3. J’ai rencontré Mme Pu qui semblait bien heureuse de sourire pendant que son mari lui faisait la traduction avec sollicitude
    Pourquoi ne prend-t-elle pas des cours d’anglais? Peut-être qu’elle n’a aucune envie de faire cet effort…
    Pourquoi servir…peut-être qu’elle a une dette ancestrale envers toutes les femmes qui lui ont permis à elle de s’épanouir…
    tu n’es pas une missionnaire culturelle…amuse-toi.
    POPO

  4. Bonjour Martine!

    Quelle bonne idée que ce blogue! Et cette question existentielle « être ou ne pas être madame PU » qui m’a bien fait rire! Quel beau clin d’oeil à une tradition en apparence si dépassée, surtout pour les québecoises indépendantes que nous avons appris à être!!! Et puis, chut! ne répandons pas la nouvelle, mon Gaétan pourrait souhaiter que je devienne à l’image de cette douce madame Pu! On pourrait essayer avec Sarah, qui sait????

  5. Ho la la!! Je ne souhaitais pas écrire sur ce blogue sous le couvert de l’anonymat!!!! Mais les espaces pour inscrire son nom sont ombragées…je n’ai pas su le faire. Merci.
    Marie, mère de Sarah et mon courriel est le Mariebe@sympatico.ca.

    Au revoir!!

  6. Salut Martine !

    Commentaire qui n’a pas rapport avec ce billet. C’est un gazouillis que j’ai laissé sur Twitter.

    La ville la plus «cool» de Chine ! bit.ly/uZtZHs Je me demande si Martine Peters la visitera… bit.ly/sgdtm8

  7. Est ce que Mme Pu te semble heureuse? Te sens tu a l’aise de lui en parler? Ca pourrait être très intéressant de voir comment elle se sent. Pour ma part, je connais plusieurs femmes extrêmement généreuses, dont toi ma chère Martine. La plupart de celles-ci me semblent très epanouies. J’espère que c’est le cas pour Mme Pu.

    • Marie, tu as tout à fait raison. Madame Pu est heureuse et elle est épanouie. Elle veut servir! Pour nous, vouloir tout faire pour l’autre, c’est beau mais c’est parfois trop…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s