Le trône d’un enseignant…

Hier, je suis en classe avec mes Zhuankes. Nous travaillons la coordination et la subordination dans les phrases d’un texte portant sur Henri VIII et ses femmes. Il est question du pauvre roi qui n’a pas de « heir for his throne ». Deux mots complexes que les étudiants ne comprennent pas. J’explique donc ce qu’est un héritier, pas de problème, les étudiants comprennent facilement. J’explique ensuite que le trône des empereurs de la dynastie des Qing se trouve dans la cité interdite, trône immense couvert d’or. Un étudiant fanfaron suggère que le siège, devant la classe, est mon trône… Il s’agit d’une chaise à laquelle il manque une patte!!!

Trône de l'empereur à la Cité interdite à Pékin (photo prise par Roy)

Publicités

4 réflexions sur “Le trône d’un enseignant…

  1. Bonjour Martine,
    Je viens de (re)découvrir ce blogue via celui d’Andrée. Si tu permets, je viendrai fouiner à l’occasion. J’adore te lire, tes réflexions par rapport à ton expérience en Chine me font sourire. J’ai déjà visité ce pays, et dans tous les endroits que j’ai visités jusqu’à présent, c’est en Chine que le dépaysement a été le plus grand.

    • Ah! oui? J’ignorais! Eh bien! Ne te gêne pas pour venir commenter à l’occasion. 🙂 Ce serait intéressant d’avoir l’opinion d’une professeure d’université sur certains sujets en lien avec l’éducation ou la lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s