Mon ainée

Aujourd’hui, ma fille Juliane vieillit d’une année. Elle le fait comme une grande, sans ses parents à ses côtés. Bonne fête, ma Poutchinette! 🙂

Lorsque je la compare à mes étudiants chinois, je me rends compte que la différence entre étudiants chinois et étudiantes canadiennes n’est parfois pas si grande. Remarquez! J’ai bien dit étudiantes canadiennes au féminin seulement (les garçons, c’est tout une autre paire de manches!). Bien sur, je généralise, mais voici ce que je constate.

Ma cocotte n’a jamais, au grand jamais, remis un seul travail en retard de sa vie scolaire. Ça serait impensable. Ça ressemble à mes étudiants chinois.

Elle travaille comme une défoncée pour obtenir de bonnes notes, comme le font mes Benkes et Zhuankes. Petite différence, les étudiants chinois le font parce qu’ils veulent plaire à leurs parents. Juliane le fait parce qu’elle aime étudier, apprendre. La preuve, à 26 ans, ses études terminées, elle suit encore deux cours par session à l’université. Motivation intrinsèque certainement!

Ce qu’ont aussi en commun mes étudiants chinois et ma fille, c’est l’ambition. Vouloir réussir, c’est un bel objectif de vie. Mes étudiants se voient tous comme le prochain Bill Gates, ma fille, elle, veut réussir sa vie et être heureuse. Jusqu’à présent, elle gagne son pari et je suis très fière d’elle.

Bonne fête Juliane!  XXX

Publicités

4 réflexions sur “Mon ainée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s