À la guerre contre le plagiat! Academic Integrity is crucial!

Quelques idées qui me viennent…

Recherche et éthique en Chine… 13 septembre 2011

Filed under: Chine,recherche — Martine Peters @ 07:42

Je suis en Chine pour faire un projet de recherche sur les stratégies de créacollage auprès des étudiants universitaires.  Avant de partir du Canada, j’ai dû remplir une demande de déontologie auprès du comité de l’UQO. Celui-ci a approuvé mon projet de recherche indiquant ainsi que mes pratiques méthodologiques ne seraient pas dangereuses pour mes participants. La même recherche qui est en cours présentement à Heritage College, grâce à ma collègue de recherche Mary Frankoff, a aussi reçu l’appui du comité d’éthique de l’UQO.

Rencontrer les exigences de ce comité n’est pas une mince affaire. Il faut remplir le formulaire, expliciter la méthodologie de la recherche, fournir les instruments et justifier le tout. C’est long mais nécessaire.

Arrivée en Ghuangzhou, j’ai rencontré mes deux partenaires de recherche, Holly et Pearl, et je leur ai expliqué le déroulement de la recherche ainsi que les instruments que nous allons utiliser. Elles m’ont posé plusieurs questions. Après plusieurs discussions, elles ne comprennent pas pourquoi je veux expliquer tous les détails aux étudiants. Selon elles, les étudiants devraient se compter chanceux de pouvoir participer à cette recherche et n’ont pas vraiment leur mot à dire. Elles sont bien étonnées de voir que certaines étapes de la recherche sont facultatives et que nous devons obtenir le consentement des étudiants. Holly et Pearl voudraient bien obliger tous les étudiants à participer, qu’ils le veuillent ou non. En Chine, le professeur est maître dans la classe et les étudiants doivent faire ce que celui dit.

Comme nos étudiants sont nos participants, cela complexifie la recherche puisque nous voulons rester objectives dans l’évaluation des travaux des étudiants, que ceux-ci aient choisi de participer ou non au projet. Le formulaire de consentement a donc été administré et signé sans que nous sachions quels étudiants ont choisi de participer. Nous le saurons lorsque nous aurons remis nos notes finales. C’est la processus approuvée par le comité de déontologie de l’UQO.  Holly et Pearl comprennent bien le principe mais elles avouent que c’est beaucoup trop compliqué. Pour elles, le manque de comité de déontologie en Chine, ca simplifie énormément la recherche ! J’avoue que parfois, je suis tout à fait d’accord avec elles!

Publicités
 

2 Responses to “Recherche et éthique en Chine…”

  1. POPO Says:

    Bon, je peux mantenant expliquer plus clairement ce que tu fais en Chine.
    Souhaitons que les protocoles aident à la participation constructive.
    Combien d’élèves auras-tu dans le projet?
    Bonne journée
    POPO

  2. En ce moment j’ai une centaine d’étudiants de troisième année et la semaine prochaine, j’y ajouterai une autre centaine d’étudiants de première année.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s