Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!

Ce matin, une collègue du département de français m’a donné ce proverbe chinois.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué

C’est vrai! Vraiment vrai! Tellement vrai!

Exemple 1: Pour signer un bail, il faut trois agents d’immeuble, deux interprètes (merci à Lucia et Pu), deux propriétaires et deux locataires. La seule chose que nous avons dû faire comme locataires:  payer!

Exemple 2: Pour se brancher à Internet, il faut un compte de banque, pour ouvrir un compte de banque, il faut un appartement (déjà complexe comme processus) et il faut au moins trois Chinois (merci à Louise, Lucia et David) pour réussir à comprendre les différents forfaits offerts: avec ou sans téléphone, avec ou sans télévision, avec ou sans le rabais (celui-là, on l’a pris!).

Exemple 3 : Le climatiseur dans notre salon a fait défaut un jour après le déménagement. Pour le changer, ils étaient quatre beaux jeunes hommes, deux hommes plus âgés et une agent d’immeuble. Ça a pris deux jours!

Pourtant, en classe, j’ai été impressionnée par l’efficacité des étudiants quand il a été question de la remise des travaux. Un volontaire, le « class monitor » est désigné par les étudiants et c’est lui qui reçoit tous les travaux, version électronique, et qui l’achemine au professeur, dans un seul fichier compressé. Quelle merveille d’efficacité!

Publicités

3 réflexions sur “Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s