Le blogue de Martine Peters

Quelques idées qui me viennent…

La désobéisance d’un peuple – un tsunami 24 août 2011

Filed under: Chine — Martine Peters @ 09:55

Depuis mon arrivée en Chine, je suis impressionnée par la désobéissance massive des Chinois. Cela me fait penser au groupe-classe qui parle en classe et quoi que fasse l’enseignant, rien ne change puisque les élèves n’écoutent pas! C’est à s’en arracher les cheveux! Horrible quand c’est une classe de 30 élèves, imaginez tout un peuple!

Voici quelques situations observées (à plusieurs reprises) où les Chinois désobéissent…

  1. Personne, mais vraiment personne ne respecte les feux de signalisation. Pas les automobilistes, pas les cyclistes et surtout pas les piétons. Ces derniers obligent même les autobus de ville à attendre alors qu’ils ont la priorité. Faut le faire!
  2. Les terrains de stationnement: connait pas. Les trottoirs, c’est pas fait pour ça?
  3. Au zoo : interdit de nourrir les animaux. Un ours a reçu du maïs et du miel des visiteurs. Ils prévoient même leur désobéissance! C’est l’ours noir qui était content!
  4. Toujours au zoo: interdit de pêcher son souper dans l’étang. Ça n’a pas empêché un vieux yéyé de s’essayer!  Il y a aussi une pancarte interdisant le patinage sur l’étang mais comme nous sommes en pleine canicule, je n’ai pas pu observer si les Chinois désobéissent à ce règlement aussi.
  5. Il y a des annonces un peu partout (à l’opéra, au cinéma, dans le métro) qui disent de marcher calmement, de ne pas pousser mais c’est une vraie jungle, et c’est chacun pour soi. Tant pis si on vous bouscule, pas important! Et que dire les parapluies dans les foules qui attaquent ceux qui circulent…
  6. Ici, cela ne contrevient pas à un règlement mais, c’est le gros bon sens: on ne bloque pas les endroits où circulent les gens — c’est dangereux. Pas pour les Chinois! J’ai vu des trottoirs où les piétons doivent circuler à la queue leu-leu parce qu’ils y a des vendeurs partout. Ou encore, les vendeurs de bouteilles d’eau dans les bouches de métro!

Ça me laisse perplexe toute cette désobéissance. Dans une classe, c’est une vague, pour un peuple c’est un tsunami.

Photo de R.P.  La Cité Interdite

Advertisements
 

3 Responses to “La désobéisance d’un peuple – un tsunami”

  1. Anonyme Says:

    Je suis surprise et en même temps n’est-ce pas une façon de laisser sortir leur « trop plein » ? Vraiment intéressant!
    Caro

  2. Possible mais après trois semaines en Chine, je suis encore surprise de voir comment personne n’utilise ses clignotants, comment les gens mettent leur vie en danger quotidiennement en ignorant les règlements routiers. J’ai vu ce matin, un homme en vélo sur une autoroute à huit voies. Pas pressé le bonhomme puisqu’il bloquait la circulation d’une voie… 🙂

  3. Sandrine Says:

    Ha bien tu vois, j’ai été complètement étonnée du contraire à Hong Kong! Autant de monde, et personne d’agressif, tout le monde en file pour se déplacer, personne qui poussait… Il faut dire que Hong Kong c’est pas la Chine mais… le contraste est étonnant.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s