Le blogue de Martine Peters

Quelques idées qui me viennent…

J’aurais voulu être une artiste… Mais j’ai choisi autre chose ! 21 août 2011

Filed under: éducation,Chine — Martine Peters @ 10:31
Tags:

Ce soir, nous nous sommes rendus à un spectacle d’acrobatie. Nous y avons vu de superbes athlètes qui nous ont offert une magnifique performance. Acrobates, jongleurs, gymnastes, yoyoyeurs (Impossible de trouver dans Antidote le nom de celui qui fait du yoyo alors j’invente !), tous nous ont épatés avec leurs habiletés !

Après le spectacle, mon mari et moi avons discuté de l’âge des artistes. Tous avaient moins de 15-16 ans. Le plus jeune avait probablement 7-8 ans. Quelle ferveur de leur part pour leur art, certainement des heures et des heures de pratiques pour plaire à leur public. Puis, nous nous sommes questionnés sur leur scolarité. Comment réussir des études et avoir du temps pour pratiquer leurs numéros ?
Nous avons interrogé Alice, la serviable guide touristique qui nous aide depuis quelques jours (et qui parle anglais !). Nous avons appris que le « no child left behind » n’existe pas en Chine et que cela est tout à fait normal d’après cette mère chinoise. Les enfants acrobates commencent à s’entrainer à l’âge de cinq ans. Ils travaillent dans l’entreprise familiale. Ils ne sont pas scolarisés ou très peu. Alice a ajouté que ce sont des enfants de la campagne et qu’ils gagnent beaucoup d’argent (elle pense qu’ils sont pénalisés lorsqu’ils font une erreur pendant le spectacle). Lorsqu’ils sont trop vieux pour faire partie du spectacle, ils deviennent les entraineurs des plus jeunes.
Étions-nous scandalisés ? Un peu mais pas trop! Possiblement par le ton tout à fait banal avec lequel Alice nous a raconté tout cela. Cependant, pas question pour sa fille de ne pas aller à l’école. Beaucoup trop de travail, trop difficile comme vie ! Par contre, c’est une situation connue, et pas inhabituelle ici.
Nous venons d’arriver en Chine depuis une semaine. Nous tentons de garder un esprit ouvert, de ne pas juger. Difficile de dire à Alice que ces enfants, peu scolarisés, n’ont pas eu de choix. Ils ont joint le spectacle, très jeunes, entrainés par papa et maman. Ils grandiront sans pouvoir choisir autre chose puisqu’ils n’auront jamais connu autre chose, ou été préparé pour autre chose… C’est à cela que sert l’école !

Advertisements
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s