À la guerre contre le plagiat! Academic Integrity is crucial!

Quelques idées qui me viennent…

Les cartes conceptuelles 6 octobre 2010

Filed under: carte conceptuelle,Lecture intéressante — Martine Peters @ 18:51

En janvier, je donnerai un cours de technopédagogie à des étudiantes de baccalauréat. En partenariat avec Raymond Leblanc (Université d’Ottawa) et Jacques Chevrier (Université du Québec en Outaouais), nous examinerons si une formation à la carte conceptuelle peut aider les étudiantes à développer leur métacognition. Pour ce faire, les étudiantes devront créer deux cartes conceptuelles:

  1. une carte sur les concepts essentiels dans l’intégration des technologies au primaire
  2. une carte procédurale sur le « comment » intégrer les technologies au primaire.

Nous travaillons présentement à monter notre formation. Voici trois sites que nous utiliserons.

La théorie qui sous-tend les cartes conceptuelles et la façon de les construire de Joseph Novak

Le site de Rémi Bachelet  contient plusieurs vidéos sur la construction de cartes conceptuelles

Un article sur les cartes conceptuelles que nous avons publié en 2005 dans la Revue canadienne de l’apprentissage et de la technologie.

Pourquoi les cartes conceptuelles? Pour moi, qui suis une visuelle, la carte conceptuelle est la représentation graphique des connaissances sur un sujet d’une personne. Comment se font les liens entre les concepts, quels concepts sont jugés importants? C’est une porte sur le cerveau de l’autre personne et cela m’amène à réfléchir à ma propre organisation de connaissances.

Publicités
 

3 Responses to “Les cartes conceptuelles”

  1. Priscilla Says:

    Bonjour Martine!

    Je me rappelle avoir déjà demandé une carte conceptuelle à titre de travail final dans les cours d’écriture et de grammaire au primaire. En apparence simple, ce travail avait suscité beaucoup de réflexion. Je considère qu’il y avait deux étapes importantes :

    a) la sélection des concepts clés en didactique de l’écriture et de la grammaire – le tout devant tenir sur un carton 🙂

    b) L’organisation et la hiérarchisation des concepts.

    L’erreur principale était l’absence de relation entre la grammaire et l’écriture, comme si les deux étaient des entités totalement différentes. C’est assez révélateur des représentations des futurs enseignants.

    En conclusion, j’avais vraiment trouvé que ce travail était pertinent et efficace à la fin d’un cours universitaire pour évaluer les acquis.

  2. Bonjour Priscilla,
    Tu as tout à fait raison quand tu parles du manque de lien entre deux entités présentes dans une carte conceptuelle. J’ai plusieurs étudiants qui, lorsqu’ils avaient comme travail de faire une carte conceptuelle sur l’apprentissage et l’enseignement d’une langue, n’avaient fait aucun lien entre l’apprentissage et l’enseignement. Assez surprenant et décourageant n’est-ce pas pour des futurs enseignants de ne pas voir de lien entre enseignement et apprentissage…
    Martine

  3. elouardani khafija Says:

    je veux une czrte conceptuelle


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s